Développer votre réseau professionnel quand vous êtes indépendant est primordial. Il vous faut obtenir de nouveaux clients, mais aussi vous faire connaître et enfin apprendre des autres. Après LinkedIn, habemoos vous conseille l’application Shapr : un nouvel outil pour agrandir son réseau professionnel.

Un tour d’horizon des points positifs et négatifs de l’application Shapr

 

Les points positifs : facile et fun

En téléchargeant Shapr, vous découvrirez une sorte de “Tinder professionnel” : vous remplissez les champs nécessaires : nom, fonction, photo et description. Plus vous allez mettre d’informations sur vous, plus vous allez “matcher” avec les bonnes personnes. Ensuite, c’est simple, il suffit de glisser vers la droite si vous êtes intéressé pour collaborer avec la personne qui s’affiche, et à gauche si vous n’êtes pas intéressé, afin de passer à une autre personne.

La méthode est moderne et rend le réseautage fun ! Pour les personnes qui ne savent pas encore utiliser LinkedIn, cet outil est plus facile d’accès. Cela aide aussi les plus grands timides à oser se connecter avec des personnes aux mêmes intérêts dans le virtuel. J’ai personnellement pris le temps de découvrir et d’essayer l’application Shapr pendant un mois.

Cependant, après ces 4 semaines d’utilisation, je ne constate pas vraiment de vraies connections ni de résultat concret…

 

Les points négatifs : un tri s’impose.

La sélection des profils se fait par l’intitulé de poste et les intérêts communs. Malgré tout, vous allez trouver des personnes avec des annonces comme “en recherche d’emploi” ou “sans emploi, etc… Ces profils sont une perte de temps.

Malgré la bonne volonté de l’application Shapr ,certains utilisateurs ne complètent pas leurs profils. De plus, vous allez aussi constater des personnes dans des secteurs diamétralement opposés au vôtre et donc il n’y aura pas d’intérêt commun. Comment l’expliquer ? Les profils incomplets sont une chose, c’est certain, mais le manque de personnes utilisant l’application peut être la deuxième cause du problème.

La géolocalisation est aussi un souci qui n’aide pas à s’associer aux bonnes personnes. Ce n’est pas parce que Y travaillant dans le digital vit à Toulouse qu’il va forcément s’entendre avec X dans l’aéronautique à Toulouse… Vous avez compris l’exemple.

Peut-être que l’algorithme est à revoir. Apparemment, plus de possibilités s’offrent à nous lorsqu’on prend la version payante de l’application, du moins, c’est ce que laisse entendre Shapr.

En effet, la version gratuite propose 15 profils quotidiennement. Cela parait beaucoup, mais si vous avez déjà 10 personnes travaillant près de chez vous, dans 10 secteurs opposés au votre, il y a fort à parier qu’en un mois vous n’aurez aucun résultat visible.

 

Concrètement : mon profil (complet) a été intéressant pour 2 personnes en un mois et vice-versa. J’ai échangé avec une dizaine de profils intéressants même si on avait peu de choses à se dire. 2 belles connections, c’est le résultat que j’ai en 1 heure sur LinkedIn

Pourquoi ? Parce que la plateforme existe depuis plus longtemps et pèse aujourd’hui mais surtout car vous avez la possibilité de rechercher la personne idéale avec son intitulé et son lieu très rapidement !

 

En conclusion, je conseille l’application Shapr si vous avez une bonne description et du temps. Téléchargez-la gratuitement, faites vos match chaque matin, mais ouvrez vous à d’autres perspectives et méthodes de networking en plus pour davantage de résultats.

 

habemoos vous délivre tous ses conseils pour être un chef du réseautage ici.

Suivez le guide habemoos pour vous développer !

vulputate, libero massa commodo mattis ut