Le networking , c’est le réseautage d’affaires, le fait de se constituer un réseau professionnel utile. Le but est d’étendre ses contacts et de développer ses clients tout en se socialisant, ce qui est primordial pour un freelance. Si cette habitude est très commune outre Manche, elle reste nouvelle en France. Cependant, vous risquez d’y prendre en goût et d’apprécier les résultats…Alors, comment faire du networking quand on est freelance ?

 

Voici 4 moyens pour faire du networking quand on est freelance qui peuvent tout changer:

 

Le numéro 1 est Meetup, un site maître de la rencontre professionnelle. Vous pouvez trouver une communauté de personnes suivant le domaine ou la passion qui vous plaît. Évidemment, les plus grandes villes comme Paris ou Londres offrent beaucoup plus de possibilités et d’événements tous les jours, un peu moins dans les petites villes de provinces. Inscrivez-vous, recherchez les thèmes qui vous plaisent grâce à la loupe et rejoignez des centaines de communautés ! N’oubliez pas d’activer la newsletter afin d’être informés les premiers par email.

 

“On va sortir” est un site peu moderne qui ressemble un peu aux premières versions MSN mais qui peut partager des réunions d’entrepreneurs ou de passionnés d’entreprenariats ou encore vous permettre de pratiquer une langue étrangère autour d’un verre. La moyenne d’âge varie selon les groupes et les activités. Grâce à ce site, j’ai trouvé un moyen de parler l’Anglais plus souvent.

 

Facebook donne la possibilité à des personnes de se réunir, d’échanger, de discuter. Beaucoup de groupes pour freelances et micro-entrepreneurs existent. De l’entraide, du conseil jusqu’au partage d’événements dans votre ville. Adhérez au maximum de groupes que vous pouvez, testez et enfin, sélectionnez ceux qui vous plaisent et apportent le plus afin de ne pas “noyer” les informations dans votre fil d’actualité.

 

Ce site partage tous les événements de votre ville et de votre région : séminaire, concerts…. En recherchant par lieu, vous trouverez toutes les soirées privés et publics qui méritent d’être connus. Certaines sont payantes, d’autres non. A Paris ou Londres, vous pouvez par exemple réserver une place pour un défilé d’un petit créateur. J’ai ainsi pu assisté à des conférences intéressantes sur mon domaine de prédilection : le marketing digital.

 

Ces 4 exemples sont des bonnes bases pour débuter le networking quand on est freelance. Ceci n’est pas une liste exhaustive mais peut suffir à bâtir des liens professionnelles et à vous creer des contacts. Alors. 1,2,3 networkez !

 

Retrouvez tous les conseils d’Habemoos pour développer votre business comme freelance ici : https://www.habemoos.com/

 

Emilie B.

http://www.thecookiesroom.com/