Future of work

L’observatoire du travail indépendant a lancé l’événement au mois de Septembre dernier appelé “Future of work” qui interroge sur le futur du freelancing. Il est consacré aux nouvelles formes d’emploi indépendant comme le portage salarial et le micro-entrepreneuriat. Retour sur cet événement pour comprendre le futur du freelancing.

 

Le freelancing, l’avenir ?

Être un travailleur indépendant, c’est un statut d’avenir, qui intéresse les Français. En effet, selon une étude réalisée par l’Ipsos pour l’Observatoire du travail indépendant, près d’un Français sur deux serait concerné ou intéressé par une activité indépendante.  La numérisation, l’automatisation, la mondialisation ainsi que les transitions démographiques bousculent les repères. Le monde du travail connaît une profonde mutation, c’est certain. Mais est ce que le freelancing représente le futur ? Au vue de l’augmentation des freelances, on se pose la question.

C’est à la fois une réponse au chômage de masse, à des carrières professionnelles moins linéaires et à plus d’autonomie. C’est aussi un formidable outil de création de richesses. Les formes alternatives d’emploi représentent un marché de près de 2,8 millions de travailleurs en France.

Freelancing est-ce le nouveau salariat ?

Avec tous ces changements, nous sommes en droit de nous demander si les freelances vont remplacer les salariés ? Est-ce que le freelancing va remplacer le salariat ?

“Bien que 10 à 15 % des postes de travail risquent de disparaître en raison d el’automatisation et que 30 % d’emplois changent en profondeur, de nombreux emplois vont aussi être créés. En réalité, le principal risque auquel nous faisons face est celui d’une augmentation des inégalités sur le marché du travail, entre ceux qui ont les compétences et les autres, qui auront un travail mais dont les perspectives de carrière ne seront pas aussi bonnes. “ Extrait du compte rendu de “Future of Work’ par Stefano SCARPETTA, directeur de la Direction de l’emploi, du travail et des affaires sociales de l’OCDE.

Monsieur Scarpetta évoquait les challenges actuels du marché du travail : L’inadaptation du CDI. la stabilité du travail, la formation continue et la protection sociale. “Il est nécessaire de réfléchir à une protection sociale universelle, et portable, qui prenne en compte les différentes typologies de travailleurs… Les changements sociétaux auxquels nous réfléchissons nécessitent des changements profonds pour répondre aux grands défis posés.”

 

Le futur du freelancing s’annonce positif, le nombre de freelances grandit chaque jour.  Cependant, pendant les conférences de “Future of Work”, les intervenants ont soulevé des inquiétudes face aux inégalités des travailleurs indépendants. Beaucoup reste à faire pour garantir les droits des freelance qui affrontent souvent des soucis administratifs au vue de leur statut différent.  Pour faire décoller vos projets de freelance en 2019.

Habemoos aide les freelances à se développer avec un guide dédié. Rejoignez la communauté!

 

Credit photo : L’observatoire du travail indépendant

eget id, felis id venenatis vulputate, in ut eleifend ipsum