Est-ce qu’il vaut mieux se diversifier au maximum ou sélectionner une niche lorsqu’on est freelance ? L’arrivée des nombreuses plateformes pour freelance a vu arriver bien des missions et des opportunités pour les indépendants. Ce sont souvent des jobs de très courte durée et ils sont assez mal rémunérés. On vous demande d’être polyvalent, mais quelles sont les limites ? Avoir plusieurs cordes à son arc est une chose positive en soi, mais c’est aussi un risque de vous disperser dans votre activité. Voici pourquoi il vous faut impérativement vous spécialiser.

 

  • Cibler vos compétences et excellez dans un domaine

 

Le job du community manager par exemple demande beaucoup de connaissances et on peut vous demander de maîtriser la photographie, Photoshop, les réseaux sociaux, le SEO, la rédaction web, les outils de statistiques etc.

Le fait est que vous ne pouvez pas être bon partout et que vous ne pourrez pas tout faire. Il vous faut vous concentrer sur vos passions, connaissances, compétences et les mettre en avant plutôt que de toucher à tout sans vraiment rien approfondir. Dans mon cas, je suis consultante en marketing digital auprès de petites entreprises, je conseille des PME dans leur image et les aide à développer leurs réseaux sociaux, en particulier pour les marques qui veulent s’exporter à l’étranger. J’utilise mon bilinguisme en anglais comme un atout. Bien évidemment, le copywriting et la rédaction va avec puisque écrire sur les réseaux, c’est aussi vendre et rédiger sur un produit. En revanche, je ne suis pas du tout graphiste et je ne maîtrise pas Photoshop et je refuse toute opportunité de ce type, c’est un autre métier. Je cible en fonction de mes compétences que j’exploite. Nous sommes dans une génération de slasheurs, de touche-à-tout, mais cela a une certaine limite. Vos compétences doivent avoir un lien entre elles et vous devez être contactés parce que vous êtes unique dans votre milieu.

 

  • Cibler vos clients, trouvez votre niche

 

Si vous êtes bilingue, ciblez des clients qui ont besoin de traducteur et copywriter dans votre langue, comme des entreprises qui exportent par exemple. Aussi, si vous êtes un photographe hors pair, ciblez des événements qui peuvent vous permettre de vivre de vos talents. Par exemple, un photographe musical qui se doit d’être performant en concerts et festivals aura une mission très différente d’un photographe de mariage. Cela veut dire être réactif, courir parfois de scène en scène et savoir faire avec la foule, les lumières et les artistes qui ne sont pas statiques. Je recrutais dernièrement un photographe musique spécialisé en concerts et festivals dans la région champagne-Ardennes. Quel mal j’ai eu ! J’ai reçu un bon nombre de CV dont ceux de commerciaux ! Des personnes ayant uniquement fait de la photo de mode en shooting ou de mariage n’ont absolument rien à voir avec un expert en photos de scène. Trouvez le bon freelance n’est pas chose facile alors mettez-vous à la place de l’entreprise. Vous devez être un expert dans votre domaine. Ciblez vos clients en fonction de ce que vous maîtrisez et évitez de répondre aux annonces de masse des plateformes de jobs pour freelance qui trouveront de toute façon toujours moins cher. Une niche est une cible de clients spécifiques donc vous devez travaillez en amont sur vos compétences et ce que vous voulez.

Qu’est-ce qui fait de vous un expert freelance? Quel est votre domaine d’excellence ? En fonction de ces réponses, vous pourrez déterminer vos potentiels clients et vous positionnez. Vous devez penser qualitatif et non quantitatif, soyez indispensable.

 

Retrouvez tous les conseils d’Habemoos pour vous développer comme freelance ici : https://www.habemoos.com/

 

Emilie B

http://www.thecookiesroom.com/